header image

Notre costume: «dzaquillon» et «bredzon»

Le «dzaquillon» est le vêtement de travail de la faneuse. La robe, sans manches, est bien ajustée à la taille et a une jupe évasée. Les Coraules la portent à rayures. Son décolleté est voilé par un foulard. Les manches du chemisier, qui apparaissent sous la robe, sont courtes et bouffantes. Le tablier à bavette donne une note colorée au costume, bleu, rose, jaune... Dans le dos, ces dames portent un grand chapeau qui protégeait des ardeurs du soleil leur teint laiteux et délicat pendant la fenaison.

Le «bredzon» est le vêtement de travail de l’«armailli», le vacher qui fabrique le gruyère à l’alpage. Le pantalon et la veste, brodée d’edelweiss sur le col, à manches courtes et bouffantes sont en triège, sorte de toile bleu-gris. Sur le sommet du crâne, ils portent la «capette» de paille qui est garnie, à l’extérieur, de soie et de velours noir. Ils ont toujours leur sac en bandoulière avec eux, sorte de petite gibecière qui s’appelle le «loyi», et qui est une poche à sel. Elle est brodée d’un motif au goût du propriétaire et a, de chaque côté, une cornette, qui est un godet taillé dans une corne de vache contenant de la graisse à traire.